Approches discursives des récits de soi (Journée d’étude à l’initiative de la revue Semen)

imgresNous vous informons de la tenue, ce 5 mai 2014 (Université Paris Descartes – 45 rue des Saints-Pères – 75006 Paris SALLE LEDUC), d’une journée d’étude ayant pour thème : « Approches discursives des récits de soi », organisée à l’initiative de la revue Semen et soutenue par l’équipe ADCOST (ELLIADD, EA 4661, Université de Franche Comté), et par le CERLIS (UMR 8070, CNRS, Université Paris Descartes/Paris 3). Informations ici.

Jeudi 15 mai 2014

La revue Semen, l’équipe ADCOST du laboratoire ELLIADD et le laboratoire CERLIS coorganisent une journée d’étude, placée sous la responsabilité scientifique de Sandra Nossik (Université de Franche-Comté), autour du n° 37 de Semen (PUFC, avril 2014).

ORGANISATEURS : Sandra Nossik, Cécile Canut, Philippe Schepens

ARGUMENT : Les entretiens biographiques sont depuis les années 1970 une méthode d’enquête appréciée par les sciences sociales ; mais s’il s’agit parfois en sociologie, suivant une conception du langage comme transparent, de recueillir des « données factuelles » sur des trajectoires biographiques, les récits de soi sont ici considérés au contraire comme des reconstructions discursives du monde, des mises en intrigue permettant une observation des catégorisations de soi proposées par leurs narrateurs.
Consacrés à des corpus de séquences narratives orales, les articles de ce numéro étudient des récits à partir de leur matérialité discursive, et en prenant en compte le contexte interactionnel dans lequel ils émergent, et le réseau d’attentes sociales dans lequel ils s’inscrivent. Les récits autobiographiques apparaissent ainsi à la fois comme des productions déterminées par un genre de discours particulièrement formaté, et dans le même temps comme des activités éminemment émancipatoires, permettant une verbalisation inédite et performative de soi et du monde. Co-construits par narrateurs et narrataires, patients et soignants, entre amis ou en famille, les récits de soi contribuent à penser les expériences sociales au prisme de schèmes culturels partagés, ou bien au contraire opposent aux récits institutionnels un point de vue narratif non- conformiste et inédit.

PROGRAMME :

10h: Philippe Schepens (ELLIADD-ADCOST, Université de Franche-Comté) : Présentation de la revue Semen Sandra Nossik (ELLIADD-ADCOST, Université de Franche-Comté) : Ouverture

10h30-11h30: Christine Delory-Momberger (EXPERICE, Université Paris 13 Nord) : Le récit de soi ou l’expérience du sujet entre texte et action

11h30-12h: Cécile Canut (CERLIS, Université Paris Descartes): Contrevenir au monde : L’invention des lettras de batuke par les femmes capverdiennes de milieu populaire

14h-14h30: Marc Glady (IRISSO, Université Paris Dauphine) Les marqueurs de dégagement dans les entretiens de recherche à caractère autobiographique

14h30-15h: Françoise Dufour (PRAXILING, Université Montpellier 3) « Ce ne sont que des faits, donne-moi des histoires ». La coproduction d’une identité socio-narrative dans des entretiens de recherche

15h15-15h45: Françoise Revaz, Laetitia Bapst (Université de Fribourg) Récits et bribes de narrativité dans les consultations médicales : une approche discursive

15h45-16h15: Charles Bonnot (CLILLAC, Université Paris Diderot) Les premières fois: récit des origines dans les documentaires musicaux

16h15-16h30: Bilan et discussion